Comment classer les vins rouges en 4 catégories ?

demarche classification vin rougeQuand vous goûtez un vin, vous percevez différentes sensations en bouche. En fonction des sensations dominantes, il est possible de regrouper les vins rouges en 4 grandes catégories.

Connaître et utiliser ces catégories vous permettra de mieux vous concentrer sur ce que vous ressentez lors de la dégustation. C’est aussi un excellent moyen de mémoriser les vins.
Voici les clés pour classer les vins rouges en 4 catégories.

Note : Vous trouverez en fin d’article un schéma récapitulant l’ensemble de la démarche de classification des vins rouges. 

Les sensations dominantes que vous devez caractériser

Lors de la dégustation d’un vin rouge, la bouche vous permet de percevoir des sensations : il peut s’agir de saveurs (sucré / acide/amer / salé) ou de sensations tactiles (âpreté crée par les tanins, en particulier). Pour approfondir les sensations et saveurs en bouche, je vous invite à lire la méthode pour percevoir les secrets du vin en bouche.

Pour classer les vins rouges en 4 catégories, concentrez-vous sur 3 sensations dominantes :

  • le niveau de tanins,
  • le niveau d’acidité,
  • le niveau d’onctuosité (ou d’alcool) du vin.

Souvenez-vous de l’équilibre gustatif que je vous avais représenté sous cette forme, lors que nous avions parlé des étapes à suive pour remplir une fiche de dégustation :

equilibre gustatif du vin

Ici, c’est exactement le même principe : on se concentre sur les sensations de chacun des axes : l’axe des tanins, celui de l’acidité, et celui de l’alcool.

Comment caractériser le niveau de chacun de ses axes

voici les sensations liées à chacun des axes.

  • Pour l’axe des tanins :

Les tanins assèchent la bouche, ils donnent l’astringence au vin rouge : Vous avez la langue qui accroche au palais lorsque les tanins sont bien présents.
Si votre langue est franchement râpeuse, alors le vin sera âpre ou chargé. Si au contraire, vous avez du mal à percevoir les tanins, alors le vin est souple, ou lisse.
Pour aller plus loin sur les tanins, jetez un coup d’œil sur comment analyser les tanins du vin.

  • Pour l’axe de l’acidité :

L’acidité vous fait saliver d’une salivation fluide, vous la percevez de manière très marquée sur les côtés de la langue.

  • Pour l’axe de l’onctuosité :

C’est principalement l’alcool qui crée l’onctuosité. Il a la propriété de chauffer la bouche. Un vin riche en alcool a un côté brûlant, il pourra vous faire saliver d’une salivation grasse.

le vin et sa degustation

Bien. Maintenant que vous avez les éléments de base pour évaluer le niveau de chacun des axes (tanins, onctuosité, acidité), voilà comment procéder pour classer les vins rouges en catégories.

La démarche en 2 étapes pour classer les vins en catégories

Etape 1 : Evaluez le niveau de tanin

Tout d’abord, je vous recommande d’évaluer le niveau de tanin du vin : Il s’agit de vous concentrer sur la sensation d’âpreté.
Le niveau de tanin que vous allez percevoir dépendra également du niveau d’acidité ou d’onctuosité du vin. En effet, comme je le dis souvent, la dégustation est une question d’équilibre…

Evaluez le niveau de tanin de la manière suivante :

  • Cas 1 : Tanins dominants, fort niveau tannique
  • Cas 2 : Tanins moyens
  • Cas 3 : Tanins faibles

niveau tanin axe

Si les tanins dominent l’équilibre (cas 1 : Fort), on parlera de … vin tannique.

Cette gamme de vin tannique constitue la 1ère catégorie de notre classification.

Si les tanins ne dominent pas l’équilibre du vin en bouche, passez à l’étape 2.

Etape 2 : Evaluez la dominante sur les axes acidité et onctuosité

Evaluez ce qui domine, entre l’acidité (qui crée une salivation fluide, et que vous ressentez plus particulièrement sur les côtés de la langue) et l’onctuosité (qui chauffe la bouche, crée une sensation de gras en bouche).

L’acidité et l’onctuosité sont donc 2 sensations opposées.
En terme de texture, on pourra parler de texture fluide pour l’acidité, et de texture grasse pour l’onctuosité.

Plusieurs cas se présenteront à vous :

  • L’onctuosité domine : le vin vous chauffe la bouche, et « enveloppe » les axes tanins /acide par son gras.

Si l’onctuosité domine, on parlera de .. vin onctueux

Cette gamme de vin onctueux constitue la 2ème catégorie de notre classification.

  • L’acidité est bien présente, tanin faible, le vin est sur le fruit : ce vin dominé par la fraîcheur a généralement une couleur peu marquée. On parlera de vin léger

Cette gamme de vin léger constitue la 3ème catégorie de notre classification.

  • L’acidité est bien présente, les tanins pas agressifs, le nez est plus complexe : on parlera de vin fin.

Sa structure gustative est assez proche de celle du vin léger, mais les tanins sont plus présents et le nez plus complexe.

Cette gamme de vin fin constitue la 4ème catégorie de notre classification.

Résumons la démarche de classification des vins

les catégories de vin rouge

Cliquez sur le schéma pour l’agrandir. 

Des exemples ?

Pour vous aider à appliquer cette démarche de classification dans vos dégustations, je vous indique des exemples de vin pour chacune des catégories :

les catégories de vins rouges tableau

Cliquez sur le schéma pour l’agrandir ! 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

No Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment reconnaître un vin à l’aveugle, la méthode pour les nuls - [...] différentes sensations. Je vous avais parlé des sensations liées au vin blanc, et à celles liées au vin rouge,…
  2. Comment classer les vins rouges en 4 cat&eacute... - [...] Quand vous goûtez un vin, vous percevez différentes sensations en bouche. En fonction des sensations dominantes, il est possible…
  3. 4 questions à vous poser pour connaître vos goûts en matière de vin - [...] et 4 grands styles de blancs. Je parle d’ailleurs plus en détails de cette classification dans Comment classer les…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *